Internet, Internet, dis-moi qui est la plus populaire...

Internet, Internet, dis-moi qui est la plus populaire...

Naturellement, on ne s’engage pas forcément dans le X pour chercher la gloire. Pourtant, comme à Hollywood, la notoriété, pouvant influer sur la quantité de sollicitations de la part des producteurs et du montant du cachet pour une scène, constitue un élément important de la carrière d’une actrice.

 

Comme les temps changent. Il y a encore une petite dizaine d’années, il n’était pas rare d’entendre un producteur se plaindre que telle ou telle actrice passait son temps sur Facebook. À l’époque, dans le X, être en ligne était un peu comme aller s’asseoir au fond de la classe à côté du radiateur pour un lycéen, ça pouvait véhiculer un message d’oisiveté déplaisant pour certains. Aujourd’hui, la puissance des réseaux sociaux n’est plus à démontrer et une actrice qui bichonne ses fans peut y gagner plus qu’un contact humain virtuel. On trouve même des producteurs qui se frottent, entre autres, les mains au moment de faire tourner une actrice avec un grand nombre d’abonnés sur Twitter, car celle-ci peut toucher un nouveau public, synonyme de revenus supplémentaires potentiels.

 

Évidemment, si les réseaux sociaux permettaient de faire fortune facilement, on serait tous aussi actifs que Donald Trump sur Twitter. Sans surprise, donc, ils ne constituent pas l’élément déterminant si une actrice X est bankable ou non, ni même un reflet fidèle de sa popularité. Ainsi, Lana Rhoades, qui est sans doute l’actrice la plus populaire du moment, compte un peu moins de 500 000 abonnés sur Twitter, ce qui est bien mais pas top pour une grande star. La petite Latina Nikki Delano possède, elle, 1,3 million d’abonnés sur le même réseau social. Ce total en fait la pornstar en activité la plus suivie alors qu’elle n’apparaît pas parmi les plus populaires sur les différents sites [voir pp. 29 et 32]. À titre d’exemple, Sasha Grey possède seulement 1,2 million d’abonnés toujours sur ce même réseau. Elle est pourtant beaucoup plus connue que Nikki Delano et, si vous avez besoin d’aide pour vous en convaincre, on ne peut que vous conseiller la méthode journalistique ancestrale du micro-trottoir qui est certainement aussi fiable que n’importe quel sondage politique.

 

Comme dans le cinéma traditionnel, c’est avant tout le box-office qui va déterminer cela. Logique, non ? Enfin, box-office, est un bien grand mot… le porno n’ayant plus les honneurs des salles obscures depuis un certain temps déjà, les ventes en VOD en constituent la principale référence. Le public penche-t-il pour un certain type d’actrice plutôt qu’un autre ? Nous avons dressé un portrait-robot de l’actrice X populaire [voir encadré] pour faire ressortir les critères physiques communs aux meilleures. Reste à garder en tête que le porno n’est pas le monde de la mode. Avoir une gueule d’ange, des obus à la place des nibards et un ballon de football en guise de postérieur, ne suffit pas pour devenir la nouvelle star du fion. Sans performance, la beauté n’est rien… ou presque.

 

Pour certaines, la performance se juge dans la durée. Comme un joueur NBA dont la carrière s’étend au-delà de son quarantième anniversaire, une actrice qui fréquente les plateaux de tournage pendant plus d’une vingtaine d’années réalise une sacrée performance physique et va généralement jouir d’une importante notoriété. Il n’y a pas forcément besoin d’aller chercher plus loin pour expliquer la présence de Lisa Ann et Brandi Love dans ce classement. Concernant leurs cadettes, elles sont quasiment toutes réputées pour l’énergie qu’elles mettent dans leurs scènes, certaines allant même à se distinguer dans plus particulièrement dans certaines performances. Tori Black a ainsi fait étalage d’une propension déconcertante à accueillir les plus gros chibres dans son petit trou tandis qu’Adriana Chechik ne semble satisfaite qu’en enchaînant des performances dignes des annales. Et que dire de Lana Rhoades, l’une des plus belles actrices de ces dernières années ? Le ciel semble sa limite, la numéro 1 du classement semblant disposée à tout essayer, même se faire pisser dessus au milieu d’une scène. Jeune, talentueuse et capable de tous les exploits, c’est l’équivalent de MBappé pour le porno. Sauf qu’elle n’est pas française…

Retrouvez d'autres articles dans le magazine Mia Malkova : acrobate anale

Lire la suite